BRIGITTE VALIN
Sculpture - Installation



Photo Alixe Poncelin

- Vous ne trouverez plus dans mon site les rubriques parlant de mes pratiques techniques en sculpture ou décrivant des règles qui y sont en usage.

J’ai préféré les déplacer vers mon BLOG

www.blog-brigitte-valin.com

dans les rubriques
ATELIER et TECHNIQUE


Ce BLOG est un journal d’atelier pour laisser des traces de l’élaboration de mes œuvres, mettre des mots et des images sur les étapes de leur création.


J’espère qu’ainsi, nous pourrons mieux échanger sur ces sujets.
N’hésitez pas à m’y poser des questions,
à y écrire des remarques et des informations.



Brigitte Valin




°°°°°°°°°


le bronze
2/ les tirages en bronze des oeuvres



. Quelques indications qui définissent les règles d’usage en sculpture pour les TIRAGES en BRONZE des œuvres d’art.



- Les œuvres originales sont des pièces uniques, qui peuvent être des modèles originaux en plâtre, terre ou cire, des bronzes obtenus par la fonte à cire perdue avec destruction du modèle original. On peut les numéroter 1/1


- Les œuvres authentiques à tirage limité ( 1/8 jusqu’à 8/8 ) sont considérées comme des épreuves de série authentiques si la fonte s’effectue sous le contrôle de l’auteur.


- Les œuvres d’édition authentiques sont fabriquées sous le contrôle d’un éditeur qui a acquit le droit de reproduire une œuvre originale, sans le contrôle de l’artiste ( pas de numérotation obligatoire, un très grand nombre d’exemplaire : 100, 500 ; 1000 …)


- Pour les œuvres authentiques exécutées en série, les fontes doivent porter, outre le cachet du fondeur et le numéro de l’exemplaire, la date d’exécution de l’exemplaire



D’après le procès-verbal de l’Assemblée Nationale du 8 octobre 1974

 

le bronze
1/ La fonte du bronze
 
. Les principales familles de techniques utilisées pour la FONTE du BRONZE .

 
 Le bronze est un des alliage les plus utilisés

pour la fonte, et ceci depuis la plus haute
Antiquité où il permettait la fabrication d’armes,
d’objets utilitaires et rituels. Il est
essentiellement composé de cuivre et d’étain.
On peut remarquer actuellement trois grands
types de techniques utilisées pour la fonte des
bronzes d’art :

- La technique la plus répandue est la fonte à

cire perdue sans destruction du modèle original :
l’œuvre originale est moulée, puis sortie de ce
moule dans lequel on pourra ensuite prendre
une empreinte en cire pour faire un tirage en
bronze. L’œuvre originale est donc toujours
intacte.
 
- La fonte à cire perdue avec destruction du

modèle original, c’est à dire des tirages de
bronze en pièce unique ( P.U. qui peuvent être
numérotées 1/1 ) est possible à partir d’un
modèle original en cire, pris dans un moule de
potée. Ce modèle est ensuite détruit dans ce
moule par une exposition à la chaleur, il fond
afin d’être remplacé par le métal en fusion.
Ce peut également être un choix de l’artiste qui

fait un moulage traditionnel d’une œuvre, puis
détruit le moule et ce modèle original après un
seul tirage en bronze.

- La fonte au sable est actuellement assez peu

pratiquée en Europe ( la dernière fonderie qui
pratiquait cette technique à Paris - à ma
connaissance - a fermé fin 2007 ) L’œuvre
originale est pressée fortement dans des cadres
emplis de sable de fonderie, l’œuvre est
enlevée, son empreinte est remplacée par le
bronze en fusion. On ne passe donc pas par une
épreuve en cire.

 
 
  GALERIES de sculpture   
Installations

Femmes de bronze

Hommes de terre

Reliefs

Petites mères


tags - sitemap


Privé - Espace Clients Privé - Espace Clients  

© Rosawebpro